« Nostalgie.. Nuit de mérite et de reconnaissance » en guise d’hommage à l’artiste Hadj Bouchaïb Sibouai (Chouay)

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

L’Association de la Presse d’El Jadida (APEJ)  a organisé, vendredi 16 Février 2018, au Conservatoire de musique Al Mostakbal, à  El Jadida, une grande cérémonie, sous le thème : « Nostalgie.. Nuit de mérite et de reconnaissance » en guise d’hommage à l’artiste Hadj Bouchaïb Sibouai (Chouay), en reconnaissance à cette figure emblématique de la chanson marocaine et qui fut l’un des maîtres rénovateurs de la musique marocaine dans les Doukkala. La cérémonie a été marquée par des témoignages mettant en avant le talent de ce grand artiste, ainsi qu’un documentaire retraçant son riche parcours artistique. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence d'une pléiade d'artistes, d'intellectuels et  d’hommes de presse qui ont mis en avant le riche parcours artistique de ce grand artiste marocain qui a fait preuve de créativité au niveau de la chanson marocaine.

Cette nuit de mérite et de reconnaissance a été l'occasion pour la projection d'un film documentaire sur les étapes les plus saillantes de la vie de l'artiste, la lecture de poème par le grand poète Jdidi Saïd Tachfini et des interventions qui ont mis en exergue les qualités de Hadj Bouchaïb Sibouai et la place qu'il occupe sur la scène artistique au niveau local, national et international.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, Hadj Abdelmajid Nejdi, en son nom et aux noms d’Elmostafa Lekhiar et Ahmed Mchakkah, a souligné que Hadj Bouchaïb Sibouai est une école artistique et humaine distinguée et qu'il a chanté pour illustrer les significations profondes de l'amour et de la fidélité, qu'il est une étoile scintillante qui a illuminé la conscience et qui a rendu le province d’El Jadida célèbre dans le monde. En un mot, a-t-il conclu, il est  un grande artiste et, véritablement, une médaille qui décore tous les Doukkalis, tous les Azemmouris  et tous les Jdidis.

Pour leur part, les artistes Mahmoud El Idrissi, Bouchaïb Jdidi, Driss El Haloui, Lahcen El Bouriki, Saïd Tachfini et Hadj Abdellatif Tissa ont énuméré les qualités de l'artiste, appelant à le soutenir dans ses actions pour la promotion de l’art musical marocain. Ils ont aussi indiqué qu'ils aspirent, à travers cette manifestation, à prouver, ne serait-ce que peu, leur fidélité à celui qui est une illustration des nobles valeurs, un exemple éloquent de la capacité des artistes marocains à accompagner les exigences de l'époque tout en restant attachée aux valeurs authentiques du pays.

Quand à Salma Sibouai, fille de Hadj Bouchaïb Sibouai, elle a affirmé : «J'ai en moi les sonorités bien particulières de ta voix, cher papa, douce et chaleureuse, qui envahit ce lieu où se dévoile une image, des formes et des couleurs pleines de vie d'un homme, intègre, aimable, courageux et singulier débordant d'empathie et de générosité. Je suis fière et émerveillée par cette assemblée d'amis qui ont été très heureux de témoigner la chaleur de ton grand cœur.  Mon admiration  me pousse à venir vers toi, en tant que grand artiste, à déposer à tes pieds une fleur, la fleur de la reconnaissance. Tu défies le temps et tu nous fais vivre des émotions. Car l’Art est avant tout une émotion…»

Cet hommage, rendu à Hadj Bouchaïb Sibouai (Chouay), est une reconnaissance de la part de tous les artistes, intellectuels, hommes de presse, à la contribution de l'artiste Si Bouchaïb Sibouai à la promotion des arts en général à El Jadida et Azemmour, d’abord en tant qu’auteur de multiples créations artistiques qui ont enrichi le patrimoine musical des Doukkala, d’autre part en tant que directeur du Conservatoire de musique Al Mostakbal d’El Jadida qu’il avait bâti et crée, à ses propres frais, depuis des années et enfin en tant que formateur des jeunes talents qu’il n’avait cessé d’encadrer dans le Conservatoire, d’où est sorti un bon nombre de nouveaux talents artistiques dont la plupart participent individuellement ou collectivement à des manifestations de renommée mondiale.

Depuis son jeune âge, il y a plus de 50 ans, l’artiste Hadj Bouchaïb Sibouai n’a épargné aucun effort pour relancer l’image artistique de la région des Doukkala qui se caractérise par un grand foisonnement d’artistes. Ceux qui ont connu Hadj Bouchaïb Sibouai ont connu chez lui l’homme sérieux et travailleur, l’homme passionné d’art et de culture jusqu’à la moelle. 

 

À souligner que cette célébration d’hommage a été ponctuée par  une prestation musicale de l’orchestre Rabie Al Malhoune d’Azemmour et interprétée par les artistes Mahmoud El Idrissi, Bouchaïb Jdidi, Hadj Bouchaïb Sibouai, Lahcen El Bouriki, Hamza  Boukhlifi, Hadj Abdellatif Tissa et Jamal Boudouil.