Le Deauville Marocain perd son charme..

Et dire qu’on veut préserver le patrimoine Jdidi en constituant un comité !

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

El Jadida a été, jadis, la perle du littoral atlantique marocain. Elle s’est, malheureusement, métamorphosée en gourbi, à cause de l’inaction du pouvoir local, tel est le triste constat établi par la majorité de la population Jdidie.

Un centre-ville défiguré, des routes pratiquement défoncée, des avenues entièrement occupées par les Ferrachas. La ville est à l’abandon. Elle se dégrade de plus en plus, le cadre de vie devient au fur et à mesure insupportable. Le centre- ville, les monuments historiques, les cimetières et plusieurs quartiers de la ville sont délaissés. Des parkings sauvages gardés par des énergumènes armés de bâtons, sont entre autres, les maux qui pénalisent cette ville.

El Jadida sera-t-elle toujours la Sirène de l’Atlantique ? le Deauville Marocain? Ce qui nous amène à poser la question suivante : Quelle ville d’El Jadida souhaitons-nous pour demain ? Quelle El Jadida allons-nous léguer aux générations futures ?

جريمة بيئية تجتاح مدينة الجديدة بسبب استهتار

المجلس البلدي و شركة "دريشبورغ" بصحة المواطنين

كتابة: الحاج عبد المجيد نجدي و المصطفى لخيار

يبدو أن الجماعة الحضرية لمدينة الجديدة ٲصيبت بالضربة القاضية من جراء الروائح الكريهة المنبعثة من النفايات التي تؤثت شوارع و أزقة مدينة الجديدة. ولذلك لم تستطع مقاومة ظاهرة النفايات بالمدينة. بل إن المجلس البلدي مني بهزيمة قاسية أمام الزحف المتواصل لهذه الظاهرة وفر بجلده إلى خارج المدار الحضري في انتظار سيدنا اقدر، ولعل البرهان على ذلك ، تلك الصورة التي أصبحت حديث القاصي والداني هذه الأيام٬ خصوصا أيام عيد الأضحى. فمن يحمي هذه الشركة المخلة بواجبها و لماذا لا تفرض عليها غرامات?

On réclame la lumière dans la ville

Écrit par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

Si l’envie vous prenait, un jour de faire une petite promenade à EL JADIDA à la tombée de la nuit, munissez-vous d’une lampe de poche et si possible d’un solide gourdin. Pour quelle raison ? C’est bien simple dès que le soleil se couche, la ville revête une allure de décor à la «  Hitchcock ». Les ruelles, les avenues et le centre-ville semblent évoquer  quelques coupe-gorges où il serait dangereux de s’aventurer.

L’insécurité et l’affaire de tous à El Jadida

Écrit par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

Maisons cambriolées, personnes agressées : les actes de délinquances ont marqué ces derniers temps El Jadida et quantité de citoyens se plaignent aujourd'hui d'un sentiment d'insécurité. Mais est-on pour autant moins en sécurité à El Jadida que dans une autre ville de la même envergure ? Le sentiment des habitants est-il justifié ?

La plage d'El Haouzia, une mer de couleur turquoise et du sable fin tout au long de 17 kilomètres

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi

À une dizaine de kilomètres d'El Jadida et à 2 km à l’ouest d’Azemmour, s'étend un véritable site enchanteur. C’est l’immense plage d'El Haouzia, prisée par les adeptes du surf, du kitsurf, de la planche à voile et du body-board, qui reçoit chaque année la visite de plusieurs centaines d’estivants venant de toutes les villes du Royaume et de l’étranger.

Forum de l’entrepreneuriat comme

levier de la croissance et de l’emploi

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’entreprenariat, levier de la croissance et de l'emploi ». Tel est le thème du débat qui a animé le 1er Forum de l'emploi.

Initié par l’Association Entrelles femmes entrepreneurs région Doukkala-Abda et la CGEM El Jadida, ce forum de l'emploi, qui se veut être une plateforme d’échange, de collaboration, de réseautage et outil de développement personnel, s’est tenu le mardi 08 Mai courant, au théâtre Mohammed Saïd Afifi, à El Jadida, sous l’égide du Ministère du travail et de l’insertion professionnelle et en partenariat avec l’ANAPEC, l’Université Chouïab Doukkali, la Province d’El Jadida.

Les problèmes et les maux du

secteur touristique à El Jadida


Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

El Jadida est un point stratégique particulièrement dessiné par son environnement. À l'Ouest, l'Atlantique qui donne à la Deauville Marocaine son tempérament. C'est une ville qui est née de la mer et bien entendu, de son arrière-pays. C'est une cité qui puise sa beauté exquise dans ses potentialités touristiques. El Jadida recèle d'importantes potentialités touristiques. Elle dispose d'un littoral unique en son genre. Elle offre une plage réputée par ses sables dorés et fins, mais combien polluée. Elle attire chaque été des milliers d'estivants dont environ 95% sont nationaux. El Jadida est célèbre par sa cité portugaise dont la citerne a fasciné plusieurs artistes de renommée mondiale tels qu’Orson Welles, Francis Ford Coppola… Elle est sublime par son phare Sidi Bouafi bâti en 1916, son cachet architectural, son château rouge et ses espaces verts…

La commune d’Ouled Hamdane souffre d’un manque criard d’infrastructures nécessaires

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La commune rurale d’Ouled Hamdane (25 km d El Jadida), dépendant du Caïdat

d’Ouled Frej, cercle de Sidi Smaïl, province d’El Jadida, occupe presque la place de lanterne rouge en matière de développement dans cette province.

Pourquoi cherche-t-on à dévaluer les Tazotas en tant que patrimoine historique et architectural?

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la région des Doukkala, dans l'arrière-pays d'El Jadida, à 90 km au sud de Casablanca, existent des constructions en pierre sèche, c’est-à-dire sans mortier, uniques au Maroc appelées Tazotas, circonscrites dans un territoire bien défini.

Ces habitats en pierres sèches est un patrimoine que se partagent le Maroc, la France, l’Italie, la Grèce, Malte, l’Irlande, la Palestine, la Slovénie, la Suisse, …

بنايات طازوطة تعاني الإهمال و تكاد تختفي نهائيا

كتابة : الحاج عبد المجيد نجدي و المصفى لخيار

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

حين يمر المرء بدكالة و بالضبط بأولاد بوعزيز  أو أولاد سالم أو أولاد حمدان أو الشعيبات٬يسترعي اهتمامه بنايات متناثرة على طول الطريق، حجر فوق حجر من دون إسمنت أو رمل أو حديد. هذه البنايات الغريبة يطلق عليها المحليون «طازوطة»٬ حيث يقال إن الإنسان استقر في هذه المساكن الفريدة منذ قرون بعيدة، وهذه البيوت شاهدة على تاريخ الاستقرار البشري في المنطقة، لكنها أصبحت اليوم في عصر التمدن أطلالا مهجورة.