المجمع الشريف للفوسفاط بالجرف الأصفر

 

يدعم المبادرات التربوية بإقليم الجديدة

 

ضمن برنامج Act4Community

الجديدة سات.أنفو

خصص المجمع الشريف للفوسفاط بالجرف الأصفر غلاف مالي قدره مليار سنتيم لدعم و تطوير المنظومة التربوية بإقليم الجديدة.

ويأتي هذا الدعم ،من طرف المجمع الشريف للفوسفاط بالجرف الأصفر، ضمن برنامج Act4Community ، الرامي إلى توفير بيئة مثالية لمساعدة أبناء الإقليم على مواصلة دراستهم في ظروف جيدة، و دعم البنية التحتية للمؤسسات التعليمية بإقليم الجديدة ، و دعم النقل المدرسي،و محاربة الهدر المدرسي خصوصا في الوسط القروي، و كذا تطوير و دعم التعليم الأولي، إضافة إلى تنظيم قوافل طبية لفائدة تلاميذ المدارس ومخيمات صيفية .

 

Recueillement au cimetière des Chouhada de l’Adir :

Hommage aux Chouhada fusillés à la prison de l’Adir

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi

El Jadida, à l'instar des autres villes du royaume, a célébré dans un climat de patriotisme et de liesse, le 66 ème anniversaire de la révolution du Roi et du peuple.

Cette journée nationale a été commémorée d'une manière particulière à El Jadida. Dans la commune rurale d’El Haouzia, M. Mohammed El Guerrouj, gouverneur de la province d'El Jadida les familles et la délégation l’accompagnant, ainsi que les amis des martyrs du pénitencier de  l’Adir ont tenu à rendre hommage aux Chouhada de la prison de l’Adir.

Rien ne va plus dans le monde

 

du nettoyage à El Jadida

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

Quelle honte pour El Jadida !

Les images répugnantes de cet article, prise dernièrement, surtout au centre- ville, permettent de constater ce que la ville est très malheureusement en train de redevenir. Les Jdidis espéraient ne plus revoir ça ! Et, Malgré les milliards versés au délégataire chaque année, les rues de la ville se sont transformées en un dépotoir à ciel ouvert.

Le Deauville Marocain, El Jadida :

La ville abandonnée

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

De mémoire de Jdidis, jamais El Jadida n’aura atteint un tel niveau de clochardisation et de dégradation du cadre de vie. Une sorte de fatalité s’abat depuis quelques années sur la ville à un tel point que les années passent et se ressemblent hideusement dans une “ville-dépotoir” qui croupit sous les saletés et les immondices en tous genres et s’arcboute sous le poids des vices, de la délinquance, de l’insécurité, de l’anarchie et de l’insalubrité.

Les nouveaux quartiers d’El Jadida

manquent d’organisation et d’infrastructures

Écrit par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

El Jadida construit, tant mieux pour ceux qui cherchent un logement.

A-t-on  prévu la sécurité de ces nouveaux quartiers (Hay Al Matar - Hay Salam, Nejd, Saada 1, Saada 2 et 3, Najmat Al Janoub …). La population qui vit dans ces lotissements est estimée à peu près entre 40 000 et 60 000 âmes. Ces nouveaux lotissements grandissent dans la périphérie et inquiètent beaucoup les pauvres citoyens.

Ces lotissements manquent aussi d’infrastructure de base : postes de police, dispensaires, postes, collèges, espace verts, etc…

Halte au massacre des arbres d’alignement

Écrit par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

Les Azemmouris sont choqués devant cet acte barbare par lequel on s’acharne rageusement sur les arbres de toutes espèces qui ont mis des années et des années à grandir et qu’on s’amuse maintenant au vu et au su d’une « Azemmour » indignée à massacrer sauvagement à coup de tronçonneuse.

Ces arbres qu'on assassine à El Jadida !

Le massacre est-il "orchestré" ?

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

Au XIX et XXème siècle, on plantait à El Jadida des washingtonias, des lauriers-roses, des eucalyptus, des pins, des acacias, des palmiers, des dragonniers, des Araucarias, des lagunarias (l'ibiscus d'Australie)... . Et que plante-t-on au XXIème siècle ? Quelle est la place réservée à l’arbre dans la ville d’El Jadida? Et plus particulièrement aux arbres du centre-ville? Il semble que certaines personnes à El Jadida aient du mal à supporter les arbres.

Chez les Doukkalis, Ramadan réveillent les coutumes ancestrales

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi

Réputés conservateurs et attachés à leur legs culturel, les Doukkalis, qui se fondent peu à peu dans la modernité, s'éloignent de leurs traditions dont certaines font désormais partie du passé. Toutefois, ces traditions refont surface dans les grandes occasions tel le Ramadan dont les préparatifs réveillent les coutumes ancestrales.

 

ارتفاع صاروخي لفواتير الكهرباء بالجديدة والمواطنون يشتكون

كتابة : الحاج عبد المجيد نجدي و المصطفى لخيار

تغيرت أحوال هذه السنين  الأخيرة و تغيرت معها سخونة النفقات الشهرية، فشعر المواطن الجديدي بزيادة صاروخية في كل شيء، هذه الزيادة تطال كذلك فواتير الكهرباء والماء و التي أصبحت حارقة دون مراعاة أحوال المواطن التي أصبحت لا تطاق.

وهكذا اكتوى بلفحات هذا الارتفاع وعلى رأسه ارتفاع فاتورة الماء والكهرباء لأسباب يجهلها المستهلك وتربأ بالإفصاح عنها الشركة المختصة رغم أنها تدعي بأنها شركة مواطنة و في خدمة المواطن.  

و الكثيرون أمام سخونة الفاتورات التي تلفح أكثر من أشعة الشمس يتساءلون حول أسباب ارتفاع فاتورات الاستهلاك ؟ وهل الأمر يعود كما يروج إلى الافراط في التعامل مع الآلات الكهربائية.. لكن حتى هذا الطرح يبقى غير مقبول إذا كان البعض يلوح بفاتورات حارقة وهو في عطلة خارج بيته أي أنه لم أيستهلك حتى ثلث قيمة الفاتورة..

La santé et l’environnement menacés : Le véritable cauchemar de l’ancienne décharge publique

Écrit par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

L’aménagement et la valorisation de l’ancienne décharge publique d’El Jadida tarde de voir le jour. Et ils sont nombreux à s’interroger sur l’aboutissement hypothétique du projet qui a fait beaucoup parler de lui et surtout qui s’est étalé dans le temps sans résultats tangibles.

L’aménagement de ce site avait fait naître beaucoup d’espoir lors de sa conception, censé générer un plus écologique, économique et social à la ville.