Quand la courtoisie fait place

à l’arrogance même dans les urgences

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains fonctionnaires et employés apparaissent comme peu serviables, pas terriblement polis et se comportent de façon inappropriée au regard des attentes que l'on peut avoir vis-à-vis d'un agent public au service des citoyens. De ce fait, plusieurs habitants vous accostent pour se plaindre  du comportement de tel fonctionnaire ou tel employé. Cela devra tout de même interpeller l'administration publique et les autorités provinciales!

Les Ferrachas font main basse sur El Jadida devant une siba qui sonne comme un aveu d’impuissance

Écrit par: Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À El Jadida, presque tous les trottoirs, espaces pour piétons, chaussées sont squattés par les Ferrachas ou sont encombrés par les tables et chaises des cafés, des voitures ou carrément annexés comme s’ils faisaient partie de la propriété privée de ceux qui les ont annexés. Les habitants, les commerçants et les propriétaires des magasins de la ville ne cessent de se plaindre à qui veut les entendre.

لا تزيين بمدينة الجديدة للمدارات و ملتقيات الطرق

و الشوارع و الساحات الرئيسية بالأعلام المغربية و اللافتات

كتابة : الحاج عبد المجيد نجدي و المصطفى لخيار

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

احتفلت المغرب ، يوم السبت 18 نونبر 2017 بالذكرى الثانية والستينين لعيد الاستقلال المجيد ، وفي عدة مدن مغربية٬ ٲقيم حفل استعراض رسمي بحضور شخصيات عسكرية ( الدرك الملكي و القوات المساعدة) و ممثلي الجمعيات و مسؤولو المجالس المنتخبة . ٲما بمدينة الجديدة٬ فقد مرت المناسبة و كٲنها تقع في كوكب المريخ.

Pour mieux être à l’écoute des attentes des habitants,

il faut instaurer une gouvernance de grande proximité

Par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bureaucratie, est un fléau qui endommage au quotidien la vie des Jdidis, et l’engrenage fait qu’elle peut même bloquer toute initiative d’investissement, découragé par le temps monstre que prends la constitution d’un simple dossier administratif ou le retrait d’un simple certificat. Car cela demande énormément d’effort de la part de l’initiateur, et souvent, cette action rime avec long moment d’attente, et insatisfaction du service. Ainsi, tout service à caractère public ne cesse de se dégrader à El Jadida et le blocage administratif s'intensifie de plus en plus. Notre quotidien devient pénible, l’anarchie et l’ingérence est partout, trop c’est trop !!

Le chef de la diplomatie algérienne Messahel souffre d'une jalousie maladive envers le Maroc

Écrit par : Mustapha Abou Ibadallaah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères d’Algérie, n’a jamais caché sa haine du Maroc. C’est pourquoi de temps en temps, il fait preuve de jalousie vu que le Royaume du Maroc a réalisé de grands succès en Afrique. C’est de cette maladie fort douloureuse, dont semble bien souffrir le chef de la diplomatie algérienne Messahel, qui l’a poussé à accuser froidement le Maroc de recycler l’argent du haschisch via ses banques dans le continent Africain. Dénonçant les déclarations infondées et les propos criminels du cynique Messahel, Mustapha Abou Ibadallaah, l'un des vétérans du journalisme marocain, envoie une lettre à l’illettré Messahel à travers notre journal électronique «eljadidasat.info » :

Le Salon du Cheval d’El Jadida soufflera

sa 10è bougie sous le thème

«Le Salon du  Cheval :

10 ans de fierté et de passion »

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi, Abdelhak Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Placé sous le Haut Patronage de S.M le Roi Mohammed VI, la 10ème édition Salon International du Cheval d’El Jadida se déroulera dans l’enceinte du Parc d’Expositions d’El Jadida, du 17 au 22 octobre 2017. Cette année, le Qatar sera l’invité d’honneur et plusieurs pays africains présenteront, le savoir-faire de leur pays dans le domaine équestre. Sous le thème « le Salon du cheval : 10 ans de fierté et de passion ».

Assassinat prémédité des espaces verts

à cause du délaissement et d’insouciance

Par : Hadj Abdelmajid Nejdi, Abdelhak Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On ne peut ignorer le rôle vital que jouent les espaces verts notamment pour la qualité de la vie comme éléments de la nature et comme lieux de détente. Mais à El Jadida, il paraît que le volet des espaces verts n'existe plus dans le registre municipal puisque la moyenne n'approche même pas 1m2. Pire encore, même les plus importants espaces plantés de la ville souffrent du délaissement et de la dégradation totale.

Libérer les espaces publics squattés

et atténuer le calvaire des habitants

Écrit par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne respectant aucune des clauses des autorisations officielles délivrées par les autorités locales, plusieurs ateliers de menuiserie, de mécanique et de commerce, installés aux quartiers Mouilha, Saâda, Salam, Amal, Al Matar,  squattent de plus en plus les trottoirs. Ces derniers sont pratiquement devenus inutilisables par les piétons.

À El Jadida, tout est permis, un chaos y règne

et le cadre de vie se dégrade au quotidien

Par: Mostapha Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le manque d'hygiène dans la ville d’El Jadida devient un problème inextricable. La population Jdidie est furieuse devant la dégradation sans précédent de son cadre de vie. Et ceux qui ont vécu plus de soixante années dans la capitale des Doukkala, disent ne plus reconnaître cette ville qui, jadis, faisait partie des plus propres du Maroc. Car elle devenue méconnaissable. Par conséquent, la question qui taraude les esprits est « comment faire pour réhabiliter à sa juste valeur la reine des plages? ». Car les anciennes pratiques de gestion de la cité sont aux abois ! Les immondices envahissants jonchent à n'importe quelle heure de la journée tous les coins et recoins des rues, au vu et au su des habitants et des responsables qui vaquent à leurs occupations quotidiennes comme si de rien n'était, nullement incommodés par les odeurs nauséabondes polluant l'air de la ville.

El Jadida que nous vivons aujourd’hui est incontestablement en souffrance

Écrit par : Ahmed Chahid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’air d’El Jadida est fortement chargé d’électricité ces derniers temps. Non pas que les orages d’un été agonisant, aspirent à prolonger un peu plus leur séjour dans l’atmosphère de cette belle  contrée du pays, ou que les hautes tensions générées par  la centrale du coin laissent traîner dans leur sillage une partie de leur voltage en guise d’offrande à la population locale.

Loin s’en faut. Le champ électrique qui a tendance à tétaniser la ville d’El Jadida est d’un genre tout à fait particulier. Il ressemble beaucoup plus à celui que libèrent les chocs des grands intérêts particuliers, les virulents tiraillements de la cupidité, la grogne des loups jamais rassasiés, les jappements de la meute quand elle est lâchée, ou encore le fracas des tirs croisés qui couronnent généralement ces fatidiques moments du partage… des butins des guerres sales.