La « Toubiba » de Mazagan, Eugénie Delanoë

Par : Le Docteur Maxime Rousselle

Dans son 2è ouvrage d'érudition « médecins, chirurgiens et apothicaires français du Maroc (1577-1907), le Docteur Maxime Rousselle rend hommage à d’anciens médecins qui avaient pratiqué au Maroc au cours des siècles passés.

Médecin avant tout. Eugénie Delanoë mit sa science et sa sensibilité féminine au service de tous les malheureux. Marocains ou Européens. Le Docteur Maxime Rousselle apporte un éclairage sur le travail entrepris par la grande « Toubiba » de Mazagan Eugénie Delanoë qui avait mis sa science et sa sensibilité féminine au service de tous les malheureux, Marocains ou Européens dans la ville de Mazagan (El Jadida), durant les années 20 et 30. Voici ce qu’a écrit le Docteur Maxime Rousselle sur la doctoresse Eugénie Rubinsteïn-Delanoë :

L’aménagement des espaces et des équipements sportifs, culturels ou de loisir peut contribuer au bien-être d’El Jadida et de sa population

Écrit par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

 

La disparition progressive des terrains de quartiers a eu, pour conséquence, l’extinction des joueurs racés. En effet, faute de terrains, les jeunes ne se trouvent plus s’adonner à leur sport favori, en l’occurrence le football. Il n’est pas rare de voir, de temps en temps, des gosses et parfois des adolescents taper sur un ballon en pleine rue.

Au risque de gêner la circulation et importuner les passants, surtout, qu’actuellement aucun promoteur immobilier ne pense à l’aménagement d’un terrain de quartier après avoir construit un ensemble d’immeubles.

Certes, le logement doit primer, mais un petit lieu de divertissement ne fera que du bien.

الحاجة لالة فاطنة مقطفي

والدة الاستاذ حسن قيشي في ذمة الله

بسم الله الرحمن الرحيم

“يا أيتها النفس المطمئنة إرجعي إلى ربك راضية مرضية فادخلي في عبادي وأدخلي جنتي”

التحقت بالرفيق الأعلى مساء يوم الاحد 23 دجنبر 2018 الحاجة لالة فاطنة مقطفي والدة الاستاذ حسن قيشي مدير الثانوية الاعدادية سيدي محمد بن عبد الله بالجديدة عن سن 101 سنة (مزدادة سنة 1917). تغمد الله الفقيدة بواسع الرحمة والمغفرة وأسكنها الفردوس الأعلى.

Si Mohammed Laftayni nous a quittés

«Et fais la bonne annonce aux endurants qui disent, quand un malheur les atteint : «Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons». Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés.»(Sourate AlBaqara versets 155 à 157).

C'est avec une vive émotion et beaucoup de peine que nous avons appris, le décès de Si Mohammed Laftayni, ex-professeur d’arabe au collège Sidi Mohammed Ben Abdellah d’El Jadida. Si Mohammed Laftayni était très sympathique et il avait un très grand cœur et était aussi une personne qui aimait rire et très attachant.

Impunité, vanité et instinct de propriété à El Jadida

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

El Jadida, ses avenues, ses boulevards et ses quartiers seraient-ils devenus des zones de non droit où l’on ne respecte ni l’Etat, ni ses lois ? Alors que le stationnement d’une voiture sur un trottoir, complètement ou en partie, est une infraction, comme toute infraction qui doit être sanctionnée. Les habitants de la ville souffrent des stationnements sauvages sur les trottoirs en toute impunité. Et ce, grâce au silence complice des autorités.