Le train El Jadida-Casablanca de 12h30mn, vient de prendre feu au niveau de Tnine Ch’touka , en ce samedi  28 septembre.  

D’après des témoins oculaires, le signal d'alarme qui permettait aux voyageurs de  faire stopper le train en cas d'urgence, était en panne.

 Il a fallu courir jusqu’au conducteur et l’informer du danger qui les menace, pour que le train soit enfin arrêté.

Les jdidis qui ont l’habitude de prendre le train, connaissent parfaitement ce train vétuste et de couleur bleu. Un train qui doit dater des alentours de la deuxième guerre mondiale (au vu de son état) et que l’on ne voit nulle part au Maroc… à part El Jadida.

Espérons que cet incident malheureux, en soit la cause de sa disparition à jamais, des rails de l’ONCF et de la vue des voyageurs d’El Jadida.

Autre remarque en défaveur des cheminots, les voyageurs furent totalement ignorés et abandonnés à leur sort. Aucune navette ne fut programmée afin  d’amener les voyageurs à Casablanca,  dans des délais respectables.

 Si certains ont préféré continuer le voyage en grands taxis, le reste des voyageurs a du prendre son mal en patience et attendre le train suivant, environ trois heures plus tard après l’incident.

Décidemment, l’ONCF a  encore beaucoup à apprendre, avant d’espérer fidéliser une clientèle souvent malmenée dans des trains sans aucun respect du temps, souvent bondés et presque toujours sans climatisation en marche.

Espérons que l’ONCF finira par prendre amplement conscience du rôle qu’il a à jouer au sein de notre société et pour lequel il existe.