Quand la courtoisie fait place

à l’arrogance même dans les urgences

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains fonctionnaires et employés apparaissent comme peu serviables, pas terriblement polis et se comportent de façon inappropriée au regard des attentes que l'on peut avoir vis-à-vis d'un agent public au service des citoyens. De ce fait, plusieurs habitants vous accostent pour se plaindre  du comportement de tel fonctionnaire ou tel employé. Cela devra tout de même interpeller l'administration publique et les autorités provinciales!

Les Ferrachas font main basse sur El Jadida devant une siba qui sonne comme un aveu d’impuissance

Écrit par: Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À El Jadida, presque tous les trottoirs, espaces pour piétons, chaussées sont squattés par les Ferrachas ou sont encombrés par les tables et chaises des cafés, des voitures ou carrément annexés comme s’ils faisaient partie de la propriété privée de ceux qui les ont annexés. Les habitants, les commerçants et les propriétaires des magasins de la ville ne cessent de se plaindre à qui veut les entendre.

Pour mieux être à l’écoute des attentes des habitants,

il faut instaurer une gouvernance de grande proximité

Par : Elmostafa Lekhiar et Hadj Abdelmajid Nejdi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bureaucratie, est un fléau qui endommage au quotidien la vie des Jdidis, et l’engrenage fait qu’elle peut même bloquer toute initiative d’investissement, découragé par le temps monstre que prends la constitution d’un simple dossier administratif ou le retrait d’un simple certificat. Car cela demande énormément d’effort de la part de l’initiateur, et souvent, cette action rime avec long moment d’attente, et insatisfaction du service. Ainsi, tout service à caractère public ne cesse de se dégrader à El Jadida et le blocage administratif s'intensifie de plus en plus. Notre quotidien devient pénible, l’anarchie et l’ingérence est partout, trop c’est trop !!

لا تزيين بمدينة الجديدة للمدارات و ملتقيات الطرق

و الشوارع و الساحات الرئيسية بالأعلام المغربية و اللافتات

كتابة : الحاج عبد المجيد نجدي و المصطفى لخيار

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

احتفلت المغرب ، يوم السبت 18 نونبر 2017 بالذكرى الثانية والستينين لعيد الاستقلال المجيد ، وفي عدة مدن مغربية٬ ٲقيم حفل استعراض رسمي بحضور شخصيات عسكرية ( الدرك الملكي و القوات المساعدة) و ممثلي الجمعيات و مسؤولو المجالس المنتخبة . ٲما بمدينة الجديدة٬ فقد مرت المناسبة و كٲنها تقع في كوكب المريخ.

Le chef de la diplomatie algérienne Messahel souffre d'une jalousie maladive envers le Maroc

Écrit par : Mustapha Abou Ibadallaah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères d’Algérie, n’a jamais caché sa haine du Maroc. C’est pourquoi de temps en temps, il fait preuve de jalousie vu que le Royaume du Maroc a réalisé de grands succès en Afrique. C’est de cette maladie fort douloureuse, dont semble bien souffrir le chef de la diplomatie algérienne Messahel, qui l’a poussé à accuser froidement le Maroc de recycler l’argent du haschisch via ses banques dans le continent Africain. Dénonçant les déclarations infondées et les propos criminels du cynique Messahel, Mustapha Abou Ibadallaah, l'un des vétérans du journalisme marocain, envoie une lettre à l’illettré Messahel à travers notre journal électronique «eljadidasat.info » :