طباعة
المجموعة: Région
الزيارات: 6106

Zemamra envahie par les détritus

Écrit par : Hadj Abdelmajid Nejdi

Zemamra ou Khemis Zemamra est située sur la route nationale RN1 qui relie les villes d’El Jadida et Safi, à 75 km au Sud Est d’El Jadida. Elle s'étend sur une superficie de 530 ha environ au centre de la zone d'irrigation des Doukkala. La municipalité de Zemamra, qui a été créée le 30 juin 1992 et qui est affiliée à la province de Sidi Bennour depuis 2010, dispose des principaux services administratifs. Zemamra devrait être une ville propre, une ville belle, avec un environnement sain, dans des espaces, des quartiers où l'hygiène la propreté est une réalité vécue au quotidien. Mais à Zemamra, on assiste chaque jour à une recrudescence de toutes sortes de pollutions et de nuisances qui exposent les habitants directement ou indirectement à plusieurs risques de maladies.

Khemis Zemamra se distingue par son économie riche basée sur l'agriculture. Elle dispose aussi d’une production végétale et animale importante. En revanche, carton rouge pour la propreté. Est-elle donc agréable à vivre ? Pour cela, rien de tel qu’un petit tour au centre-ville: la saleté et la pollution. Ville très très sale. Déchets partout, bouteilles brisées dans tous les coins, couches sales qui traînent et beaucoup beaucoup de détritus absolument ignoble renversés partout.

Zemamra ou Khemis Zemamra est devenue une ville poubelle, sale et dégoûtante. Ce qui est désolant et choquant c'est l'état piteux du centre-ville, à quelques mètres seulement des principaux services administratifs et du conseil de la ville.

Partout c'est le même spectacle, le même constat, les ordures s'amoncellent et les détritus jonchent le sol. Aucun endroit n'est épargné par cette calamité qui offre un spectacle désolant et repoussant qu'on se trouve être obligés de supporter. Par endroit, les odeurs nauséabondes sont insoutenables et l'air irrespirable.

Et, quand on parcourt à pied bien entendu certaines rues, ruelles, boulevards et quartiers de la ville de Zemamra, on fait pratiquement le même constat : la saleté gagne du terrain à Zemamra; les ordures s'amoncellent au niveau des différents quartiers, donnant une piètre image de la ville de Khemis Zemamra. Comment est-on arrivé là ? Qui est responsable de cette calamité ? Qui doit rendre des comptes?

Ce qui est inadmissible c'est que les responsables au niveau du Conseil de la ville de Zemamra, particulièrement les élus, et bien entendu le maire de ville de Zemamra font peu cas des ordures, saletés et des odeurs nauséabondes. Prennent-ils la peine d'arpenter à pied les rues et les boulevards ? Sont-ils présents sur le terrain ? Prennent-ils la peine de s'enquérir de la situation, sortent-ils des bureaux climatisés, vont-ils au niveau des différents quartiers de la ville de Zemamra ?

Ces ordures qui jonchent le sol, qui sont entassés ici et là, et un peu partout, contribuent à la prolifération des microbes et parasites de toutes sortes, ainsi qu'au développement des nuées de mouches et moustiques, sans oublier l'apparition des rats, la présence des chiens qui sont des vecteurs de nombreuses maladies...

L'accumulation de ces tas d'ordures ménagères et autres porte préjudice à la santé des citoyens. Ce n'est un secret pour personne que de dire que ces ordures finissent à la longue par entraîner des maladies infectieuses, des pathologies cutanées, des maladies respiratoires cardiovasculaires et sont directement responsables de la diminution de la qualité de vie et du bien-être des citoyens à Zemamra. Il faut agir pendant qu'il est encore temps !